lotfi bouchnak

30 août 2017 - 19 vues
Date de naissance18 janvier 1954(63 ans)Tunis, Tunisie
GenreMusique tunisienne
ActivitéChanteur, compositeur
InstrumentsOud

 

Lotfi Bouchnak (???? ??????), également orthographié Lotfi Bouchnaq, né le 18 janvier 1954 à Tunis, est un chanteur, oudiste et compositeur tunisien élève de La Rachidia. Il est également ambassadeur de la paix auprès de l'ONU depuis le 12 juillet 2004 et ambassadeur honorifique du Festival de la chanson orientale à Sarajevo depuis mars 2004.

Biographie

Dans les quartiers de la médina de Tunis, notamment de celui de Halfaouine qui a produit nombre d'artistes et où se mêlaient charmeurs de serpents, conteurs, musiciens de rue, et cafés-concerts, Lotfi Bouchnak grandit dans un environnement qui associe l'enracinement aux principes de la famille arabo-musulmane, le rythme effervescent de son quartier et l'amour pour la musique traditionnelle tunisienne et orientale. Cette association a forgé sa forte personnalité, un sens de la perfection, une grande sensibilité et déterminé ultérieurement son parcours artistique.

Dès son jeune âge, il s'intéresse à la musique et reprend les chansons de la diva Oum Kalthoum et des maîtres de la chanson égyptienne. Il intègre ensuite la Jeunesse musicale tunisienne puis La Rachidia comme premier soliste. Il peut y pratiquer le chant dont il améliore la technique avec le maître de la musique orientale et virtuose de l'oud, Ali Sriti. Cet apprentissage lui permet d'accéder très tôt à une maîtrise de la musique classique égyptienne et surtout d'élargir sa maîtrise des techniques vocales et instrumentales syro-andalouses et turques : muwashshahs, qasids, dawrs et maqâms irakien, chant mystique et même opéra. Ceci lui permet d'exceller dans l'interprétation du malouf et de développer un style d'interprétation particulier, avec une nette propension à l'improvisation (irtijel) ? un genre de chant délaissé car difficile ? sur des strophes classiques ou des poèmes en arabe dialectal ; ces derniers mettent en valeur ses qualités vocales.

Chanteur hors pair, ses possibilités vocales et sa technique lui permettent de toucher à la perfection avec ses envolées, ses variations, ses ornementations et ses pics inégalables selon Slaheddine Grichi ; il fait preuve selon lui d'intelligence et d'une extrême rigueur, ne craignant pas de bousculer l'ordre établi, d'innover et de varier son produit autant sur le fond que sur la forme.

Il a travaillé par ailleurs avec des artistes connus comme l'Égyptien Sayed Mekawi, l'Irakien Fathallah Ahmed et l'autre talent de la musique tunisienne, Anouar Brahem. En plus de ses talents d'interprète et d'oudiste, Lotfi Bouchnak commence vers le milieu des années 1980 une carrière de compositeur. Il écrit une chanson pour Cheb Khaled et des titres pour le groupe de rap marseillais IAM. Afin de veiller à la bonne exécution de ses arrangements musicaux, il a même mis en place son propre studio d'enregistrement : Midophone.

Lotfi Bouchnak est privé du spectacle d'ouverture de l'édition 2011 du Festival international de Carthage après que le syndicat tunisien des musiciens juge sa présence malvenue en raison de ses rapports avec le régime déchu du président Zine el-Abidine Ben Ali et pour avoir signé en août 2010 un appel à sa réélection en 2014, ce qu'il conteste en indiquant que son nom a été ajouté « sans sa concertation ». En 2012, il joue dans la troisième saison de la série Maktoub.

Répertoire

Par sa richesse et sa variété, Bouchnak a créé un répertoire unique en son genre dans la musique arabe, ce qui lui permet d'affirmer « qu'il ne cherche plus à trouver une place dans le monde artistique mais à laisser une empreinte dans l'histoire ». En effet, dans une complicité avec ses deux compagnons de route de longue date, le parolier de la majorité de ses chansons (Adem Fethi) et son arrangeur et ingénieur de son (Mohsen Matri), Bouchnak a interprété et composé tous les genres musicaux ? malouf tunisien, andalou, égyptien, khaliji dont Leïla composée par le cheïkh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, symphonique, avant-rock (avec L'Enfance Rouge), néo-métal industriel avec le projet Ruuhaaniia, etc. ? et une grande variété de thèmes :

  • chants soufis, dont ceux interprétés en duo avec Abida Parveen, chants liturgiques avec sa participation au spectacle Hadhra de Fadhel Jaziri, et invocations dont Asma Allah alhosna qui faisait partie des Ibtihalat ;
  • chansonnettes : Ritek Ma Naâref Ouine sur le thème musical composé par Anouar Brahem du film Halfaouine, l'enfant des terrasses de Férid Boughedir ;
  • duos : El àin elli matchoufekchi avec Micheline Khalifa, Ghanni ya fannen avec Karima Skelli (Maroc), Ya biledi avec Nour Mhanna (Syrie) ;
  • enfantines : May may ;
  • engagées : Sarajevo, Diana, Ana al Irak, Yahia Essalem (Vive la paix), Ana Al Arabi, Hadhi ghnaya lihom, Aallemni, Ana Habbit, Law Kan beedi, Taktik, Al Karassi, Ana Mouwaten ;
  • environnementales : Jannetna el khadhra, Khalli el bahr yîich, Al ardh ardhena ;
  • maternelles : Louine trouh, Sofia ;
  • musiques de films : Parole d'hommes de Moez Kamoun, Sois mon amie de Naceur Ktari, La Boîte magique de Ridha Béhi (où il participe également comme acteur), Un été à La Goulette de Férid Boughedir ;
  • musiques de feuilleton : Ya layam kfeya pour le feuilleton Ghada, Ya bnedem pour le feuilleton Ya Zahra Fi Khayali ;
  • patriotiques : Ahna El Joud, Touness ana wel hobb, Maâane mine ajli Touness, Ehna eljoud ;
  • romantiques : Nassayaa, Ya mezyana ouard Ariana, Tdhellelt Bine Idih, Inti chamsi ;
  • avant-rock : N'habbik ;
  • néo-métal industriel : Ruuhaaniia.

Albums

Prestations

  • Festival de Fès des musiques sacrées du monde
  • Festival international de Carthage
  • Festival international de Jerash
  • Opéra Khédival du Caire
  • Concert pour les enfants de Gaza au Palais des congrès de Paris
  • Lotfi Bouchnak Concert Tour au Japon (Tokyo, Gifu, Kyoto et Osaka)
  • Festival Mawazine et rythmes du monde de Rabat
  • Concert « Retour aux pyramides » du groupe IAM sur le plateau de Gizeh
  • Concert au Festival FMM de Sines (Portugal) en 2012 avec L'Enfance Rouge

Prix et décorations

  • Grand officier de l'Ordre du Mérite culturel (Tunisie)
  • Meilleur chanteur arabe en 1997 à Washington
  • Prix de l'Institut du monde arabe à Paris
  • Prix de l'Opéra Khédival du Caire
  • Rabab d'or au Festival des arts populaires au Maroc pour l'ensemble de sa carrière

Références

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel ? Bibliothèque nationale de France (données) ? Système universitaire de documentation
  • (ar) Interview de Lotfi Bouchnak par Kawthar Bachraoui sur Al Jazeera
Source : Wikipedia

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article